La digue du Hellegatsplein à Goeree-Overflakkee

On pose les pierres lourdes près du caisson
On pose les pierres lourdes
La construction de la digue était une opération extrêmement complexe comprenant à la fois la fermeture de la Digue de Volkerak et l’enjambement du Haringvliet. La digue traverse une région de haut-fonds étendue se trouvant sur le point de rencontre du Hollands Diep, du Haringvliet et du Volkerak. La digue de Goerree au Hellegatsplein devrait remplir une passe de 4,5 kilomètres de large. Ce trajet se composait de deux parties. La première partie était 4 km de long et fut revêtue d’asphalte. La deuxième partie formait les 450 km qui restent et ne se composait que du sable. Elle fut exhaussée jusqu’à + 4,5 m NAP et plus tard incorporée au Hellegatsplein. Aussi longtemps que le Haringvliet n’était pas encore fermé ( ce qui ne se réaliserait qu’en 1971) les environs de la Digue de Volkerak étaient exposés à un niveau d’eau de + 4,0 mètres NAP. Afin d’être préparé à cette situation la digue fut construite jusqu’à + 6,75 mètres NAP.