Gand

Gravensteen ou le château des comtes, Gand
Gravensteen
Gand est la capitale de la province belge nommée Flandre-Orientale. Elle a environ 230.000 habitants, et quant à sa population, elle est la plus grande commune de Belgique. La ville se trouve à la confluence de l’Escaut et de la Lys. Du point de vue économique, le havre de Gand est très important grâce à son industrie métallique. Le Canal Gand-Terneuzen relie Gand au port de Terneuzen sur l’Escaut, lui fournissant un accès vers la mer. Le Festival de Gand (Gentse Feesten) est un événement culturel très important, organisé au mois de juillet, consistant en dix jours de musique, de théâtre et d’autres festivités. Il attire environ un million de visiteurs chaque année.

Histoire

Vue de Gand
Gand
Grâce à sa position favorable aux bords de deux rivières, la région a été habitée depuis l’âge de pierre. Le nom de Gand vient du mot celtique « Ganda » signifiant « confluent » (des rivières l’Escaut et la Lys). Pendant le règne de Charlemagne, au huitième et neuvième siècle, Gand prospérait jusqu’au temps où les Normands ont pillé et détruit la ville. Cependant, tout a été vite reconstruit au point qu’au 13ième siècle, avec ses 60 000 habitants, Gand est devenu la deuxième ville la plus grande d’Europe du nord après Paris. Cette expansion et cette prospérité étaient le résultat de son industrie lainière florissante. Au 14ième siècle, la ville a commencé à décliner et a perdu sa position privilégiée. Cependant, elle est restée une région importante au niveau commercial et industriel. En 1537, les citoyens de Gand se sont révoltés contre l’augmentation des taxes de la ville que Charles Quint voulait introduire. L’empereur est retourné dans sa ville natale pour punir le peuple. Il a obligé 50 Gantois à défiler dans la ville, pieds nus et en chemise blanche, une corde au cou, pour demander sa grâce. C’est pour cette raison que les Gantois sont encore surnommés les « porteurs de corde » (stropdragers).
Comme la majorité de la population urbaine de l’Europe, les Gantois, eux aussi, ont énormément souffert pendant la crise économique des années trente et au cours de la Seconde Guerre mondiale. La ville a retrouvé sa vitalité dans les années cinquante grâce à l’élargissement du Canal Gand-Terneuzen, ce qui a incité de nombreuses compagnies (de métal, de pétrochimie, d’assemblage d’automobiles) de s’implanter autour du havre de Gand.

Le paysage urbain

Vue de Gand
Gand
Dans le centre ville historique, il y a beaucoup à découvrir ! Le Château des Comtes de Flandre, par exemple, dont l’origine remonte au Moyen Age, est un exemple impressionnant de l’architecture de défense. Le pont Saint-Michel (St-Michielsbrug) offre une vue magnifique sur les trois tours de Gand : la Tour du Beffroi, la Cathédrale Saint-Bavon et l’église Saint Nicolas. Sur les peintures médiévales, la Cathédrale Saint-Bavon apparaît très souvent. C’est dans cette cathédrale que se trouve le Retable de l’Adoration de l’Agneau Mystique de Jan van Eyck. Les maisons des guildes médiévales, le long des quais Graslei et Korenlei, restent aujourd’hui bien conservées.