L’utilisation de l’eau

Avouons-le : nous n’avons pas vraiment conscience du nombre de fois où l’on utilise de l’eau sur une journée. Pourtant, elle est indispensable à beaucoup de nos gestes quotidiens : prendre une douche, se laver les dents, cuisiner, nettoyer, faire du thé, aller à la toilette, nager, arroser les plantes… Et nous ne nous contentons pas de n’importe quelle eau, nous utilisons de l’eau propre. Mais peu importe où nous sommes, il ne suffit pas de se baisser pour la trouver.

Une ressource rare

Dans beaucoup de pays, l’eau est une ressource stratégique. Il n’est pas rare que des conflits éclatent autour d’un accès à elle, comme ce fut le cas entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie au sujet de la distribution des eaux du Nil. Et cette situation n’est pas près de changer, prédisent les observateurs. En cause, la croissance de la population mondiale, la pollution grandissante des eaux et le réchauffement climatique. Le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau (dans le cadre du Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau) indique que la quantité d’eau disponible pour la population mondiale diminuera de 30% au cours des vingt prochaines années. Et ce, alors que 40% des habitants de la planète ont déjà un accès insuffisant à l’eau douce. En 2000, plus de 2,2 millions de personnes sont décédées des suites d’une maladie causée par une consommation d’eau impropre ou par la sécheresse. En 2004, l’association britannique WaterAid pointait le fait qu’un enfant meurt toutes les 15 secondes après avoir contracté une maladie due à l’eau consommée.

Cette section décrit l’utilisation de l’eau pour l’agriculture, la pêche et notre consommation personnelle. Nous verrons également qu’il existe des possibilités de réutiliser les eaux usées. Nous nous attarderons notamment sur les problèmes du traitement et la qualité de l’eau, puisque la qualité de l’eau (ou son absence) détermine ce que nous en faisons.