La Digue de Veerse Gat

Le problème

Digue de Veerse Gat
Vidéo: Digue de Veerse Gat
La construction de la digue prévue dans l’embouchure du Veerse Gat et reliant Walcheren et Zuid-Beveland ne serait pas facile à effectuer. Le Veerse Gatdam ou Digue de Veerse Gat fut construit en 1961 afin de protéger des parties de Walcheren, Noord-Beveland et Zuid-Beveland contre une nouvelle catastrophe probable. Qu’est-ce qui rendit la construction tellement compliquée ? Premièrement Le Veerse Gat est plus grand que le Zandkreek.

Deuxièmement le courant y est fort pendant chaque marée.

Un caisson de béton (aussi appelé caisson Phoenix) est amené par six remorqueurs au Veerse Gat entre Walcheren et le Noord-Beveland.
Vidéo: caissons prêts pour le Veerse Gat
Aussi bien pendant la marée haute que pendant la marée basse 70 millions m3 d’eau passait par l’embouchure. Si la passe était fermée au moyen des mêmes caissons employés pour le Zandkreek, le courant deviendrait trop puissant à un moment donné. Plus petit que soit la passe à fermer, plus puissant que soit le courant parce que la même quantité d’eau est poussée à travers une passe plus rétrécie.

La solution

Les soi-disant caissons de passage apportèrent la solution. A l’encontre des caissons universels du Zandkreek, ceux-ci étaient ouverts. D’abord le trajet où le barrage serait construit fut exhaussé de sable par remblayage hydraulique. Ensuite fut aménagé un seuil d’enrochements où pourraient être posés les caissons de façon solide.

Les caissons en poutres à treillis sont prêts sur le chantier
Caissons en poutres à treillis
Finalement les caissons furent posés l’un après l’autre dans la passe de 320 mètres de large. Au moment de la mise en place, les caissons étaient encore en position ouverts de sorte que l’eau puisse couler librement. Ce n’est qu’à la force minimale du courant que les vannes dans les caissons furent baissées. Une fois accompli ce travail, le barrage put être achevé. Vu que  le Zandkreek était déjà fermé, un nouveau lac se forma, le lac de Veere. Beaucoup changerait au lac de Veere, surtout parce que l’eau salée devint peu à peu saumâtre.