La Digue de Volkerak

Digue de Volkerak
Vidéo: Digue de Volkerak
La Digue de Volkerak (Volkerakdam) est une digue secondaire. Ça veut dire que cette digue était destinée à rendre possible la contruction d'autres barrages primaires comme le barrage anti-tempête de l’Escaut oriental, la Digue de Brouwer et la Digue de Haringvliet. La Digue de Volkerak a une fonction aussi bien reliante que séparante. D’un côté la digue relie le Brabant- Septentrional, Goerree-Overflakkee et le Hoekse Waard. De l’autre côté la digue sépare trois cours d’eaux : le Hollandsdiep, le Haringvliet et le Volkerak. En fait cette digue se compose de trois tronçons se rencontrant au Hellegatsplein. L’ensemble a l’air d’une Signe-Mercedes.

1. Une digue du Hellegatsplein à Goerree-Overflakkee.
2. Une digue équipée d’une écluse du Hellegaysplein au Brabant-Septentrional.
3. Un pont reliant le Hellegatsplein et le Hoekse Waart.

Vue d'ensemble des écluses de la digue de Volkerak
Ecluses de Volkerak
On commença la construction en 1957. La première partie de la Digue de Volkerak se composait d’une digue fermée entre Goerree et le Hellegatsplaat. On n’avait pas besoin de téléphériques ou de caissons pour ce tronçon. On déversa du sable dans la passe à fermer jusqu’au moment qu’elle soit entièrement fermée. La deuxième partie de la Digue de Volkerak se composait d’un tronçon de digue fixe équipé d’une écluse reliant le Hellegatsplaat  et le Brabant- Septentrional. La partie fixe fut fermée en employant des caissons. L’écluse était nécessaire afin de tenir possible la navigation entre Rotterdam et Anvers. En même temps il ne fallait pas entrer trop d’eau douce provenant de la Meuse et le Waal dans les eaux de zélande. Le troisième tronçon de la Digue de Volkerak était en fait un pont au-dessus duquel l’eau des grandes rivières pouvait entrer dans le Haringvliet.A l’endroit où se rencontrent les trois tronçons fut construit un nœud routier gigantesque. En 1969 le Volkerak était fermé.