La Digue de Zandkreek

Digue de Zandkreek
Vidéo: Digue de Zandkreek
Peu de temps après l’achèvement du Barrage de l'IJssel hollandais, on  commença par la construction de la Digue de Zandkreek, une des deux digues qui relieraient Walcheren, Noord-Beveland et Zuid-Beveland suivant 'le Plan des Trois îles'.

Les points prioritaires

La Digue de Zandkreek ne put pas être construite juste comme ça. Il y avait huit points dont il faudrait tenir compte afin que la construction réussisse.

1. La fermeture de la digue devrait avoir lieu durant les basses eaux et de préférence pendant la période de la marée morte se présentant deux fois par mois lorsque le marnage est le plus petit.

2. Les caissons ne pourraient pas être immergés en cas de vitesses du courant au-dessus de 0,8 mètres par seconde.

3. Les caissons devraient être immergés au moyen d’une grue veillant à ce que les caissons ne soient pas posés obliquement.

Fin des travaux pour la digue de Zandkreek et l'écluse
Fin des travaux
4. Après la mise en place il faudrait  y être superposé un élément supérieur de pile et ça avant la marée haute parce que le caisson sans élément supérieur de pile se trouvait sur NAP + 1 mètre et la marée haute NAP + 1,5 m. Si la pièce n’était pas posée à temps, le caisson serait submergé à marée haute.

5. Le jour même où les caissons auraient été posés, le sable et les pierres aussi devraient être appliqués des deux cotés de la digue.  Ainsi on éviterait le déplacement des caissons à cause du mouvement de la marée. Il est vrai que l’eau ne pourrait plus submerger les caissons, mais quand même elle pourrait passer par-dessous ?

6. Les jointures entre les caissons posés devraient être remplies.