La pollution des eaux

Sans eau pas de vie

La contamination des cours d'eau, lacs, nappes, baies et océans par des substances nuisibles pour les êtres vivants est appelée pollution des eaux. Il s'agit d'une question très sérieuse vu que l'eau est une ressource indispensable pour la vie sur terre: sans eau pas de vie. Tous les organismes contiennent de l'eau, certains vivent dans l'eau, certains boivent de l'eau. Plantes et animaux peuvent cependant pas jouïr de n'importe quelle eau. Elle doit répondre à certaines conditions. Si elle contient des substances ou micro-organismes toxiques les plantes et animaux peuvent en devenir malades voire en mourir. Si la pollution des eaux est très importante, de très grandes quantités de poissons, oiseaux et animaux en tout genres peuvent mourir.  Pour l'homme, la vision de cours d'eau contaminés n'a rien d'attirant. Les poissons et les fruits de mer en provenance d'eau polluée peuvent être dangereux pour la santé.

Sortes de pollution

Il y a toutes sortes de types de pollution importante. Les principaux polluants sont:
1. produit pétroliers
2. pesticides et herbicides
3. métaux lourds
4. déchets dangereux
5. résidus de déchets organiques
6. sédiments
7. organismes infectieux

Les huiles et les produits chimiques qui sont entre autre utilisés comme carburant peuvent arriver dans l'eau suite à l'évacuation par des bateaux ou suite à des fuites dans les pipelines ou dans des réservoires souterrains. L'huile peut aussi contenir du polychloro-binéphyle (PCB), très toxique et dont la composition chimique est difficile à briser. De l'huile sur les plumes d'un oiseau ou les poils d'un animal s'avèrent souvent fatale. Une marée noire à proximité des côtes est donc catastrophique pour l'environement.

Les pesticides et herbicides, les produits chimiques utilisés pour combattre les mauvaises herbes et certains insectes, peuvent être emportés par les eaux de pluie surtout lorsqu'on en emploie trop. Certains de ces produits ne se décomposent pas et représentent un danger pendant longtemps. Des animaux ou des plantes touchés par ces substances risquent de les assimiler dans leur organisme et ensuite être mangé par d'autres animaux, si bien que les toxiques remontent la chaîne alimentaire. Au plus haut on les trouve dans la chaîne alimentaire, au plus haut est le taux de pollution. Il ressort d'une étude sur la présence de substances dangereuses dans les aigles de mer qu'on trouve en eux 10 à 50 fois le taux de DDT que l'on retrouve dans les poissons qu'ils consomment et que les poissons contenaient un taux 600 fois supérieur à celui des plancton qu'ils consomment. Enfin, l'eau contient 10 millions de fois moins de DDT que le plancton. Les animaux au sommet de la chaîne alimentaire peuvent souffrir de cancers et de problèmes de reproduction jusqu'à en trouver la mort. Si l'homme consomme du poisson contaminé, alors sa santé peut aussi être menacée. L'homme entre en contact avec les pesticides aussi via l'eau contaminée. Plus de 14 millions d'Américains boivent de l'eau contaminée par des pesticides. Les nitrates, souvent originaires des engrais chimiques, peuvent même conduire à une forme d'anémie chez les enfants.

Les métaux lourds, tels que le cuivre, le plomb, le mercure et le sélénium peuvent arriver de plusieurs façons dans l'eau. Les sources classiques sont les industries, les gazs d'échappement des voitures, les mines et les déchets bien sûr. A l'instar des pesticides, la présence de métaux lourds augmente à mesure que l'on remonte la chaîne alimentaire. Cela peut conduire à des effets indésirables. Le cadmium présent dans les engrais chimique peut être absorbé par les plantes. Si ils sont ensuite consommés par l'homme en quantité importante, alors cela peut entraîner des diarrées, et à long terme le cancer du foi et des rein.

Les déchêts dangereux sont des déchêts toxiques, réactifs, corrosifs et inflamables. Si ils sont manipulés sans précautions, ils peuvent polluer les réserves d'eau. En 1969, le fleuve Cuyahoga près de Cleveland (Ohio, USA) a été tellement pollué qu'il a carrément pris feu! Les PCB, une catégorie de produits chimiques toujours utilisés dans les appareils ménagés peuvent arriver dans ces milieux par des fuites d'huile.

Les engrais chimiques et autres engrais peuvent être utilisés pour favoriser la croissance des plantes. En trop grande quantités cependant, ils sont souvent évacués via les eaux sousterraines. Les engrais encouragent avant tout la croissance des plantes et algues dans l'eau. Si les plantes et les algues meurent et se posent sur le sol elles sont alors consommées par des micro-organismes. Pendant ce processus, les micro-organismes emploient de l'oxygène présent dans l'eau. L'oxygène peut baisser à un tel niveau que les animaux qui en dépendent peuvent en mourrir. Ce processus de baisse de l'oxygène est appelé 'eutrophisation'.

Les sédiments présents en grande quantité dans les lacs et océans peuvent aussi s'avérer polluants. Par l'érosion du sol la quantité d'éléments nutritifs peut fort augmenter. Cette érosion du sol a lieu lorsque l'eau emporte un sol retenu par des arbres. Les sédiments qui sont emportés peuvent aussi  recouvrir les graviers sur les bords des cours d'eau. Cela peut se révéler nusible pour de nombreux poissons, tels que le saumon et la truite qui déposent leurs oeufs dans ces graviers.

Une étude du Centre Américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estimait il y a dix ans qu'environ 900.000 Américains seraient malades chaques années à cause d'organismes dans l'eau potable. Selon cette estimation, une personne sur mille décèderait de cette contamination. Beaucoup d'organismes générateurs de maladies à peine présent dans la nature sont considérés comme polluants lorsque qu'ils se trouvent dans l'eau potable. Des parasites tels que le Giardia lamblia et le Cryptosporidium parvum apparaissent de temps en temps dans les réserves d'eau des villes. En 1993, l'apparition du Cryptosporidium dans la distribution d'eau de Milwaukee (Wisconsin, USA) a causé 400.000 malades et plus de 100 morts.