Le Lac de Lauwer ( Lauwersmeer )

A côté des Travaux du Delta dans le sud-ouest des Pays-Bas, on a pris des mesures aux autres endroits pour protéger le pays et les gens contre la mer. Le Lac de Lauwer en est un exemple. En 1969 la Lauwerszee, une baie de la Mer des Wadden à la frontière des provinces de Groningue et de la Frise a été fermée. Depuis ce temps-là, ce plan d’eau s’appelle le Lac de Lauwer.

La fermeture

Au 19e siècle et au début du 20e siècle il y avait déjà des plans pour la fermeture de la Lauwerszee, mais on ne les a pas fait passer à cause des raisons économiques et politiques. Après la catastrophe de 1953  les autorités de Groningue estimaient finalement que c’était grand temps de fermer La Lauwerszee. L’argument le plus important était la sécurité des habitants de la Frise et de Groningue. Le risque d’une inondation des terres environnantes en cas d’un raz de marée était trop grand. Il y avait deux possibilités de fermer la Lauwerszee : l’exhaussement des digues de mer environnantes ou l’aménagement d’une digue de fermeture. L’exhaussement des digues de mer était plus favorable pour la nature et pour la pêche, mais les habitants de Groningue et de la Frise préféraient une digue de fermeture étant plus sûre. Finalement sous la pression de la population on a choisi la digue de fermeture. En 1960 la décision d’assécher la Lauwerszee était sur le tapis.

En 1961 on a commencé par les travaux. Il fallait aménager une digue de fermeture de 13 kilomètres de long inclusivement des écluses de décharge et une écluse à sas. La façon de travailler ressemblait beaucoup à celle de certains parties des Travaux du Delta : On employait des caissons et plus tard des caissons à passage énormes pour fermer la passe Les caissons à passage furent construits dans l’île de travail Lauwersoog. Le 23 mai 1969 la Reine Julienne contrôla comment les derniers caissons furent immergés et attachés. Le 25 mai de cette année la fermeture définitive de la Lauwerszee eut lieu : la Lauwerszee était devenue Lac de Lauwer.

Parc National

La fermeture de la Lauwerszee avait des conséquences considérables pour la nature dans la région. A cause de la fermeture de la mer, l’eau devint peu à peu saumâtre (salin ), à cause de quoi la nature changea. Ce processus est comparable avec celle des eaux zélandaises après l’achèvement desTravaux du Delta. En plus les phoques aimant séjourner dans la Lauwerszee perdirent leur habitat. Elles durent partir pour d’autres secteurs de la Mer des Wadden.

Après la fermeture Le service d’Etat Polders du lac d’IJssel obtint la gestion de la Lauwerszee. Depuis ce temps-là, malgré la grande influence de la fermeture sur la nature, la région s’est développée comme une zone naturelle magnifique. Les premières années après la fermeture, la région fut abandonnée à son sort et on laissait la nature faire son travail. Ce n’est qu’à partir de 1980 qu’on définit une stratégie active à l’égard de la nature. Par exemple on fit paître des vaches et des moutons sur des lapsus de terre : Au début seulement en été, mais plus tard pendant toute l’année. A la longue, de nouvelles espèces d’oiseaux et de poissons d’eau douce y venaient. Les poissons d’eau douce rendaient la région plus attrayante  pour d’autres oiseaux comme les spatules, cormorans et canards plongeurs à la recherche d’une proie. Egalement des animaux comme des taupes, biquettes, lapins, renards y venaient. C’est ainsi que, malgré la perte d’une partie unique de région des Wadden, se forma une nouvelle région naturelle magnifique valant sans aucun doute la peine, ce qui fut confirmée par la déclaration Parc National d’une grande partie du Lac de Lauwer.

Récréation

A partune région naturelle unique, le Lac de Lauwer est aussi une région de récréation bien fréquentée. L’ancienne île de travail Lauwersoog s’est développée comme village portuaire, avec port de pêche et un bac vers Schiermonnikoog. Egalement une visite à la localité de Zoutkamp, obligé de confier sa fonction de port de pêche partiellement à Lauwersoog, vaut certainement la peine. Dans la région il y a beaucoup de facilités pour la récréation, comme un parc de bungalows, campings et écoles de voile. En plus il y a beaucoup de possibilités de faire de la voile, faire de la planche à voile, traverser à gué les Wadden, faire du pédalo et faire de l’aviron.