Le paysage des dunes

Formation

Les dunes de Haamstede sur l'île du Schouwen Duiveland
Haamstede
A l'instar du paysage fluvial, le paysage des dunes est en mouvement constant. Sa formation est donc toujours en cours. On peut donc également dire de lui qu'il est dynamique. Les dunes des côtes néérlandaises ont été formées pendant l'holocène, et au même titre que pour le paysage marin le vent, l'eau et les plantes halophytes jouent un rôle important dans la formation du paysage. Aux P-B, les dunes forment la partie supérieure des berges côtières (standwallen). Elles sont faites de sable venant de la mer ou des cours d'eau. Mais comment le sable de la mer arrive-t'il là? On peut dire que cela est principalement dû au courant des marées et aux vagues.

Les marées et courants marins

Courants résiduels. Source: Wereld in Werking (Malmberg)
Courants résiduels
Il y a trois types de marées en mer. On peut les diviser en trois courants:
- Courant de marée haute
- Courant de marée basse
- Courant calme

La première transporte de l'eau du sud au nord. La seconde fait juste le contraire et transporte l'eau du nord au sud. L'eau de la mer effectue donc des va-et-viens. Cela dit, la présence d'un vent d'ouest rend la marée haute plus forte que la marée basse. Sur le long terme il y a donc plus d'eau qui est déplacée du sud au nord que dans le sens contraire. Cette eau est appelée reststroom. Ce courant détermine la direction du transport du sable le long de la côte.

L'effet des vagues

Courants résiduels dans la mer du Nord. Source: Wereld in Werking (Malmberg)
Courants résiduels
La direction du dépacement du sable est donc déterminée par ledit reststroom. Par la suite, les vagues font en sorte que le sable soit effectivement charrié sur la plage.

Près de la plage la mer devient moins profonde. Les vagues venant de la mer sont donc ralenties par le bas et cela a pour conséquence de les casser et de les faire remuer le sable situé au sol. C'est donc la vague brisante qui jete le sable sur la plage.
Lorsque le sable sèche à marée basse, le vent souffle le sable vers l'intérieur des terres pour constituer des berges côtières. (le sable se déplace pourvu que le vent atteigne une vitesse de 5 mètre à la seconde). Les plantes halophytes ont tendance à retenir le sable et aident donc à la formation des dunes au dessus des berges.

Formation des dunes

Source: Wereld in Werking (Malmberg)
Naissance de dunes
Les plantes halophytes (comme l'Elytrigia juncea) consolident les dunes en retenant les grains de sable, ce qui a pour effet de les rendre de plus en plus hautes. Après le remblai, le oyat peut prendre racine: une sorte de plante particulièrement efficace pour retenir le sable errant et résister à la sécheresse.

Toutes les petites dunes forment ensemble une chaîne de dune. Cette dorsale peut ensuite se développer en ce qu'on appele un zeereep: une véritable digue de mer suffisament haute pour résister aux raz-de-marées. Un tel barrage peut atteindre les 20 m de hauteur et peut s'établir le long d'un zeereep existant ou bien non loin. Ce dernier évènement se produit par exemple lorsque lorsqu'une vague déferle à une telle hauteur que le zeereep est assèché par après. L'eau de mer qui se situe entre les deux zeereep peut s'adoucir et finalement une couche de glaise et une petite marre peuvent apparaître. Cette nouvelle surface entre les dunes est dénommée une vallée de dune ou duinvallei.

Le parachèvement d'anciennes dunes

La plus vieille berge avec dune des P-B est apparue il y a environ 5000 ans. D'autres se formèrent jusqu'au début de notre ère, il y a 2000 ans. Celles-ci s'élevaient de plus en plus à mesure que le niveau de la mer montait. Les dunes datant de cette époque sont classées comme anciennes. Elles ont une hauteur d'envirion 10 mètres. Entre elles se situent parfois des vallées de dunes primitives.

Formation des jeunes dunes

Environ 500 ans avant Jesus Christ le niveau de la mer recommenca a monter. Un puissant vent d'ouest causa des raz-de-marées qui arrachèrent de pants de côte entiers. Les vieilles dunes s'en retrouvèrent souvent endomagées, voire complètement détruites à certains endroits. C'est pour cela qu'on ne trouve plus d'anciennes dunes à la côte sud-ouest et nord des P-B.

L'érosion de la côte à libéré beaucoup de sable. Ce sable a formé les jeunes dunes entre 1200 et 1600 après Jésus Christ. On les retrouve dans les provinces d'Hollande du nord et du sud au dessus des anciennes dunes. Plus une dune est à l'intérieur des terres, plus il est vieille. En outre, les jeunes dunes sont plus hautes et en relief que les anciennes: elles peuvent atteindre 50 mètres de hauteur.

La végétation

Plus on se rapproche de la mer, plus le paysage des dunes semble dynamique. Cela est dû à l'activité de la mer et du vent. Bien des plantes n'arrivent pas à s'établir dans un tel environement changeant. C'est pourquoi le nombre de plantes auprès de la mer reste limité. On pourrait en conclure que plus l'environnement est tourmenté et dynamique, moins il y aura de diversité dans la flore. Les rares plantes aptes à évoluer dans ces criconstances sont par exemple l'oyat (roseau des sables) ou le panicaut maritime. Elles n'apparaissent d'ailleurs que dans les dunes.

Dans les dunes situées plus à l'intérieur des terres on retrouve plus de diversité. Les plantes qui y poussent se retoruvent d'ailleurs à d'autres endroits des Pays-Bas. L'assortiment de plantes est assez unique et remarquable pour des dunes. De plus, plus on s'éloigne de la mer plus la 'succession' est avancée.

'Succession'

Au sens écologique du terme, cela désigne le phénomène de succession de entre différents milieux organiques par processus naturel. Une surface vierge sera envahie par des organismes au bout d'un moment. Les premiers organismes sont spécialisés par la colonisation de tels domaines; ils ont un cycle de vie assez court et se multiplient à une vitesse incroyable. Par exemple: le roseau et la saule sur la terre sèche, l'oyat sur les dunes mouvantes, le lichen sur les roche et mauvaises herbes sur un terrain à peine labouré. La fonction de ces plantes pionnières dans la succession est qu'elles préparent litéralement le terrain qui servira à accueillir les suivantes. Ce faisant, le sol acquiert une certaine structure, l'air et la vie 'rentrent' dans le sol. Le chêne et le hêtre peuvent difficilement grandir dans l'argile frais; après quelques années de saule, de chaûme et de peuplier cela devient plus probable. Si l'homme n'intervient pas dans un domaine alors le biotope pionnier disparaît naturellement. De nouvelles sortes apparaissent et la stabilité du milieu augmente. Il y a de plus en plus de processus qui s'influencent et se régulent mutuellement.

A un certain point, un biotop s'est constitué et ne laissera pas d'autres organismes s'y introduire. Même pour les organismes appartenant en théorie au milieu il y a un point de saturation. Par l'apparition de différentes sortes mais surtout par la persistance de niches la stabilité du milieu peut être atteinte.

L'utilisation du sol dans le paysage de dune

L'utilisation du sol diffère entre les jeunes et les anciennes dunes.

Les anciennes dunes

Ce paysage a eu de relief et était également un endroit indiqué pour l'habitat grâce au sol des berges. Le sol mouillé est cependant un inconvénient majeur pour l'agriculture. Les surfaces marécageuses sont utilisées comme pâture et pour l'élargissement de la surface habitable. Auparavant cepedant ces surfaces devaient avant tout être draînées. Le sommet des berges se trouve surtout boisé.

Aux environs du 17ème siècle apparaît la culture des oignons à fleur. Pour les cultiver, il faut un sol riche en calcaire et un niveau d'eau de 55 cm sous la surface.
Afin de réaliser cela, on creuse dans les anciennes dunes. De cette manière la couche supérieure faible en calcaire fait place à la couche inférieure, riche en calcaire. Le sol était ensuite creusé jusqu'à 55 cm au dessus du niveau d'eau et était moins en relief ce qui rendait la culture possible. Les surfaces qui ont été creusées de la sorte sont dénommées geestgronden.

L'utilisation du sol dans les jeunes dunes

L'important relief des jeunes dunes ne favorisait pas non plus l'agriculture. Les jeunes dunes sont surtout utilisées comme digue de mer mais aussi pour la collecte d'eau potable. Sous les dunes se trouvent en effet une nappe d'eau douce. Cette nappe se forme par le filtrage de l'eau de pluie par les dunes. L'eau douce a une moindre densité que l'eau salée si bien qu'elle flotte au dessus de l'eau de mer. Voilà comment se forme la nappe d'eau douce. Pour chaque mètre d'eau dépassant le NAP (niveau normal d'Amsterdam: niveau de référence de la marée basse mesuré à Amsterdam) on trouve 40 m d'eau douce.

Pour récolter l'eau douce on place des citernes dans les dunes. En 1853 les premières entreprises d'eau potable s'installent pour pomper l'eau des dunes.

Problèmes dans l'environement des dunes

Les problèmes sont aussi bien causés par l'activité de l'homme que par la nature. Un des problèmes courant dans ce paysage est l'érosion de la côte (kustafslag).

L'érosion de la côte

L'activité le long de la côte peut facilement créer des problèmes. Pendant qu'à certains endroits la côte est plus large à cause des berges, d'autres endroits ont été fort attaqués par le vent et les marées. Afin de remédier à cette érosion, les plages menacées ont été rehaussées par l'Etat. Malgré tout, la côte néérlandaise continue de glisser vers l'intérieur des terres.

Le tarissement

Ce phénomène appelé verdroging (assèchement) est un autre problème contre lequel les dunes doivent lutter. Il a plusieurs origines dont l'une et le puisement de l'eau des dunes. Si cela sert à l'homme, il n'en va pas de même pour la nature. Le pompage de l'eau des nappes sous les dunes a pour effet de baisser le niveau d'eau des dunes ce qui a pour effet de les assècher.

Une autre cause d'assèchement des dunes est le draînage des polders par les agriculteurs. Les fermiers draînent les polders avoisinant les dunes pour les rendrent propres à l'agriculture. Ceci cause à son tour un abaissement du niveau de l'eau.
Le reboisement des dunes peut aussi provoquer l'assèchement. A beaucoup d'endroits les épineux ont remplacés les feuillus. Etant donné que les épineux ne perdent pas de feuilles ils permettent à plus d'eau de s'évaporer ce qui aggrave l'assèchement des dunes.

Pollution et loisirs

Afin de contrer les différentes menaces, on a commencé à arroser les dunes  à partir des années 50. Cela s'appele l'infiltration. L'eau était en provenance des cours d'eau et contenait une terre différente de celle qui alimentait les dunes à l'origine. L'eau des cours d'eau est riche contrairement à l'eau des dunes. Par conséquent la végétation typique des dunes est peu à peu remplacée par une flore qui n'appartient pas en principe à ce biotop. La dégradation des dunes arrive aussi par les activités de loisir. Les touristes laissent souvent des déchets derrière eux sur les plages et dans les dunes. Ils piétinnent aussi les plantes censées retenir les sable dans les dunes. Il s'en suit une érosion due au vent plus dommagable.

Les paysage des dunes est un paysage dynamique et diversifié et c'est aussi ce qui le rend vulnérable. Il faut donc bien en prendre soin!