L’eau et le transport – L’eau et le commerce

L’histoire a fait des Pays-Bas une nation au talent certain pour le commerce et la navigation. Sa situation géographique n’est pas étrangère à ce succès. Le pays relie quelques-uns des plus importants fleuves d’Europe aux eaux profondes de la mer du Nord, une des mers les plus fréquentées. Il est aussi situé au cœur de l’Europe et donne accès aux principaux ports industriels d’Allemagne, de Belgique, de France et d’Europe de l’Est, soit une connexion avec 500 millions de consommateurs européens.

Déjà durant l’Age d’or des Pays-Bas, entre le 16ième et le 18ième siècle, les Hollandais jouissaient d’une position dominante pour le commerce en Europe et au-delà. Amsterdam, la capitale, était d’ailleurs la ville la plus riche du continent. A une époque, l’empire hollandais s’étendait de l’Indonésie et du Ceylan au Suriname et aux Caraïbes, en passant par l’Afrique du Sud. New Amsterdam, la future ville de New-York appartenait aux Pays-Bas. Les Hollandais avaient le monopole du commerce vers le Japon et furent les premiers Européens à explorer l’Australie et la Corée.

Le commerce international est toujours le fer de lance de l’économie hollandaise. Son principal port, Rotterdam, est le plus grand d’Europe et le troisième plus grand du monde, après Shanghai et Singapour. Les revenus du port de Rotterdam représentent à eux seuls 10% du produit intérieur brut hollandais. Les autres ports importants sont le port d’Amsterdam, le Zeeland Seaports et le Groningen Seaports.

Les Pays-Bas sont un des principaux acteurs de l’industrie maritime mondiale. Le pays est actif dans les différents domaines liés à la construction de navires et est spécialisé dans le dragage et le transport fluvial. Les Hollandais n’ont pas leur pareil quand il s’agit de diriger des bateaux-ateliers ou de fournir des outils de communication pour la navigation, et leur connaissance de la poldérisation est inégalée, comme ils ont pu le prouver à Dubaï.