Les premières inondations

La première grande inondation (838)

Le 26 décembre 838, une grande partie du Nord-Ouest des Pays-Bas fut sous eau à cause d’une onde de tempête. Cette catastrophe s’explique principalement par le manque de bonnes digues.
On ne sait pas grand-chose de cette catastrophe. Il n’en existe que deux récits indépendants. Le premier vient de l’évêque Prudence de Troyes. Dans ses annales, qui couvrent la période allant de 835 à 861, il écrit que le 26 décembre 838, presque tout « Frisia » fut inondée par la mer. L’eau avait presque atteint le sommet des dunes. Les gens, les animaux et les maisons furent engloutis par les eaux. Les recensements estimèrent que 2437 personnes perdirent la vie. Le mot « Frisia » ne faisait pas seulement référence à la Frise actuelle, mais incluait aussi toutes les régions côtières des Pays-Bas.
L’autre récit nous vient des Annales Xantenses. Un puissant tourbillon y est mentionné le 26 décembre. Il poussa la mer vers les côtes et causa des inondations, ce qui détruisit un grand nombre de hameaux.

La deuxième inondation (1014)

La deuxième catastrophe connue est celle du 28 décembre 1014. Pour la première fois, le littoral des Pays-Bas, pourtant assez bien fermé, est inondé. Une des sources mentionne Walcheren, où les dégâts sont énormes. La reconstruction sera lente. Dans les chroniques de l’abbaye de Quedlinburg (Saxe), on parle de milliers de morts.