Nature

Grenouille verte (Rana esculenta)
Grenouille verte
En pensant aux travaux des deltas, on songe avant tout à une combinaison de technique, de métal et de béton. Cependant, la disposition de tout ces matériaux necessite plus qu’un simple assemblage. Les ingénieurs qui ont conçus les fameus Deltawerken ont dû tenir compte du sol sur lequel les constructions devaient un jour s’appuyer. Du côté de l’Oosterschelde par exemple, le sol s’est avéré tellement meuble que d'énormes matelas spéciaux ont été disposés afin de soutenir les piliers.
Pour en savoir plus sur la nature du sol, il a été nécessaire d’effectuer des recherches géologiques. D’une manière générale, on peut dire que plus on creuse dans le sol en profondeur, plus on remonte dans le temps. Afin de bien comprendre comment le monde, les Pays-Bas et les deltas se sont formés, un éclairage de quelques notions géologiques, ainsi que des processus et périodes est exposé ci-dessous.

Hormis le sol, l’air (l’atmosphère) a également joué un rôle important dans la constitution des Deltawerken. Bien souvent, la fermeture d’un barrage ne pouvait avoir lieu que dans certaines circonstances car il fallait tenir compte du vent et de l’eau.
Avant que vous ne l’oubliiez, quelle est encore la raison d’être des Deltawerken ? Les catastrophes historiques provoquées par d’énormes inondations, elles-mêmes dues à une combinaison entre de fortes marées et d’intempéries extrêmes. Une bonne connaissance de la météo et du climat garde toute sa pertinence après l’achèvement des travaux. Les programmes informatiques les plus avancés ont été installés afin de prévoir quand le Maeslantkering et Oosterscheldekering devraient être fermés. Avoir une idée des changements climatiques s’avère également crucial étant donné l’importance du niveau de la mer pour les Pays-Bas.

Papillon, la petite tortue, aussi appelé la vanesse de l'ortie (Aglais urticae)
Petite tortue
Enfin, la question du paysage néerlandais sera abordée ainsi que celle d’un certain nombre de problèmes du (milieu) environnementaux. Les paysage des polders par exemple, n’est pas sorti de nulle part : il a été influencé par l’homme pendant plus de deux siècles tout en étant travaillé par la nature, principal architecte du changement. Trois sortes de paysage typiques seront abordés : le paysage argileux-maritime, le paysage argileux-fluvial, et enfin le paysage des dunes. Pour finir, les problèmes environementaux. Une série de problèmes seront abordés, notament : l’élévation du niveau de la mer, les espèces de poisson menacées, le trou dans la couche d’ozone et la pollution maritime. Tous ces problèmes ont un impact direct ou indirect sur l’homme. A tout ces problèmes l’homme peut opposer une réponse en agissant de manière responsable sur le milieu.