Rotterdam

Photo aérinne des ports de Rotterdam
Rotterdam
Rotterdam est la deuxième ville la plus grande des Pays-Bas et se situe dans la province de la Sud-Hollande. En l’an 2000, la ville comptait presque 600 000 habitants. La ville de Rotterdam comprend huit quartiers, un port et une zone industrielle. Quelques unes de ses communes sont si proches de Rotterdam qu’il semble qu’elles forment une seule ville étendue. La région de Rotterdam consiste en quatorze communes et compte 1.1 million d’habitants. Rotterdam se trouve dans la région de Botlek, sur les rives du fleuve Nieuwe Maas et de Nieuwe Waterweg.

Le pont Erasme se dessine dans le ciel de Rotterdam.
Pont Erasme
Pendant l’année 1900, la ville a commencé à s’élargir en intégrant les communes voisines (en 1886 Delfshaven, en 1895 Kralingen et Charlois, en 1914 Hoek van Holland et en 1934 Pernis).  C’était nécessaire dû à l’expansion des ports, des industries et des quartiers résidentiels.

Le paysage urbain

L’histoire de Rotterdam a commencé par la création d’un barrage sur le fleuve Rotte dans la deuxième moitié du 13ième siècle. Rotterdam a reçu des droits municipaux en 1340, et vingt ans plus tard la ville possédait déjà ses propres murs d’enceinte.
Ce mur a déterminé la taille de la ville pendant les cinq siècles suivants. Jusqu’à la première moitié du 19ième siècle, la ville ne s’est pas agrandie au-delà de ce mur, à l’exception des parcelles conquises sur la Nouvelle Meuse.

Architecture, Kubuswoningen
Rotterdam
Vers 1875, la ville s’est morcelée tout autour des murailles. On construisait au sud, au nord et à l’ouest de la ville. A la fin du 19ième et au début du 20ième siècle, les quartiers de la classe ouvrière ont été bâtis. Les gens y vivaient dans des conditions misérables. Dans les années vingt et trente, on a essayé d’améliorer la qualité de vie. Les jardins en commun ont été tracés dans le quartier de Spangen, et dans le Kiefhoek, on a tenté d’allier la fonctionnalité à l’architecture.

En mai 1940, pratiquement tout le centre-ville a été ravagé par les bombardements allemands. West-Kralingen et le vieux port de 300 ans ont également été détruits. Sur un territoire de 260 hectares, presque 25 000 maisons, 24 églises, 13 hôpitaux, 63 écoles, 25 bâtiments publics et 6000 propriétés de commerce ont été détruits.

Le Cygne, Rotterdam
Rotterdam
La ville a été reconstruite après la Seconde Guerre mondiale. Un projet a été mis en œuvre afin de regrouper les bâtiments ayant la même fonction. Par exemple les banques ont été édifiées près de la Bourse. Le centre commercial Lijnbaan, créé en 1953, était le premier quartier commercial fermé à la circulation. Les maisons ont été bâties sur la périphérie de la ville (Overschie, Schiebroek, Lombardijen, Prins Alexander, etc.) Les ports et l’industrie portuaire se sont agrandis plus loin  vers l’ouest, surtout au sud de la Nouvelle Voie navigable (le Nieuwe Waterweg).

Les quartiers portuaires les plus anciens se trouvant sur la rive du sud de la Meuse ont été modernisés au début des années quatre-vingts. L’un des derniers développements est l’aménagement des ports Leuvenhaven et Wijnhaven en centre touristique nommé « Waterstad » qui se compose d’hôtels, d’esplanades, de théâtres et de musées. Un autre projet prestigieux est le Kop van Zuid sur la rive de sud de la Meuse. C’est là que se trouve le bloc de bureaux Wilhelminahof et l’ancien immeuble de la « Ligne Hollande-Amérique » qui a été transformé en hôtel. Le Kop van Zuid est relié au centre ville par le pont Erasmus, un pont impressionnant, réalisé en 1996.