Tholen

En réalité, Tholen n’est pas une île, puisqu’elle est reliée au Sud-Beveland par le barrage de l’Escaut oriental et à la province de Nord-Brabant par trois ponts. Tholen compte 6000 habitants et est la plus grande ville de « l’île ». L’agriculture et la pêche de moules constituent, autant l’une que l’autre, d’importantes sources de revenu pour la région.

Paysage urbain

Le nom de Tholen dérive du « tolle » qui veut dire en néerlandais moyen « lieu de péage ». La ville de Tholen a surgi au treizième siècle autour du péage d’Eendracht (un bras canalisé de l’Escaut) où les bateaux en provenance de l’Escaut et naviguant vers le Volkerak (ou vers d’autres directions) devaient payer un droit de passage. Tholen a connu une période de prospérité médiocre grâce aux privilèges reçus du comte de Hollande. Cependant, son âge d’or a été brusquement terminé en 1452 suite à un incendie dévastant la ville entière. Tholen n’a plus jamais été capable de récupérer son rôle dominant d’autrefois. Outre le feu, l’eau a également fait de sérieux dégâts dans la ville. Tholen a été inondé par les Allemands en 1944, et lors de l’inondation de la mer du Nord en 1953, la moitié de la ville se trouvait sous l’eau. Les bâtiments les plus anciens à voir sont ceux qui ont survécu à l’incendie de 1452, notamment l’hôtel de ville, l’ancienne Onze-Lieve-Vrouwenkerk (Eglise de Notre Dame), l’ancienne chapelle de l’hôpital et le moulin De Hoop (L’Espoir).