Les organisations en charge de l’eau

Rijkswaterstaat

C’est véritablement la main de l’homme qui a modelé les Pays-Bas. Il ne reste que très peu d’endroits vierges de toute intervention humaine. Evidemment, la bataille contre l’eau a énormément influencé le paysage. Mais sans ces interventions, la moitié du pays serait sous eau.

Aujourd’hui, cette bataille est menée sur le plan national par le Rijkswaterstaat, qui est un peu l’équivalent des Ponts et Chaussées. Le Rijkswaterstaat gère et entretient tous les polders, digues, écluses, stations de pompage, etc. du pays. Le ministère des Transports et des Voies navigables fait appel au Rijkswaterstaat, lui qui, depuis plus de 200 ans, s’occupe de la construction, la gestion et l’entretien des infrastructures des Pays-Bas.

Par le passé, son rôle était d’assurer le bon fonctionnement des digues. Aujourd’hui, ce rôle a évolué et le Rijkswaterstaat doit maintenant protéger le pays contre les inondations, entretenir les routes principales, promouvoir la sécurité routière, et développer et implémenter de nouvelles techniques de gestion de l’eau. Au total, ce sont 10 000 personnes qui travaillent à cette mission, réparties en dix conseils régionaux et six services spécialisés.

Les régies des eaux

Les régies hollandaises des eaux sont les autorités locales en charge de tous les problèmes liés à l’eau. Ces responsabilités sont réparties non pas en fonction des provinces ou des communes, mais en fonction des bassins fluviaux. Aujourd’hui, il existe 26 régies aux Pays-Bas.

Même si l’on n’en est plus à l’époque des moulins, les avancées technologiques et la création de stations de pompage n’empêchent pas que la terre ne reste pas sèche d’elle-même. Et si l’idée qu’il faut garder l’eau hors des terres à tout prix est dépassée, il n’en reste pas moins que c’est à elle que l’on doit la création des régies. Ce sont les instances gouvernementales les plus vieilles du pays. Auparavant, elles étaient chargées de la gestion de l’eau au nom des habitants de la région et c’est le besoin de collaboration entre les habitants qui a mené à la naissance de ces organismes de gestion.

Les sociétés privées et ONG

Il existe de nombreuses firmes spécialisées dans les problèmes liés à l’eau. Certaines sont spécialisées dans la recherche technique, tandis que d’autres se penchent sur la construction d’infrastructures particulières, comme Van Oord, Boskalis et Ballast Nedam. Il existe aussi des ONG et des bureaux de consultance actifs au niveau national et international. Ils se spécialisent aussi bien dans la problématique de la qualité de l’eau, de l’environnement et des loisirs que dans l’architecture.